Avertir le modérateur

guerre

  • Tabou

    Un conflit sans nom.

    Un pays avec deux noms.

    Une guerre sans limite.

    Un pays délimité par un mur.

     

    Qui peut écrire ou dire sans être accusé de parti pris ?

    Le mur de la honte.

     

    Les enfants y meurent.

    Le choeur des religions manque singulièrement de coeur.

     

    La richesse des villes a fait place aux cailloux.

    Les cailloux font face aux armes.

     

    Le choeur des religions chante des larmes.

    Les larmes des armes et des cailloux.

     

    Les maisons redeviennent poussière,

    des pierres et des cailloux.

     

    Un mur de pierre,

     

    Qui nous mure dans le silence...

     

    d'un coeur de pierre.

     

     

     

     

     

  • LA BOMBE H

    Je discutais avec mon père, pas plus tard qu'hier. Son grand âge lui confère une certaine expèrience. Nous devisions donc de la guerre en général et surtout de celles vécues par sa génération. Une défiance l'a longtemps habitée. Les allemands, évidemment, il est assez intelligent pour ne pas faire d'amalgame. Pourtant, il m'a avoué avoir été longtemps méfiant. Un traumatisme, un vrai.

    Puis, le défilé des conflits armées subis et connus depuis cette période...

    Notre conversation, au départ, portait sur la situation actuelle. Les risques de guerre à l'encontre de l'Iran avec la situation de l'Irak en parallèle.

    La menace suprême "La bombe atomique".

    L'ingérence des américains en porte-drapeaux de la paix mondiale.

    Et puis, ses phrases :

    "Le même enseignement est à tirer de toutes ces guerres..[]...Les Etats-Unis sont bien placés pour redouter l'utilisation de l'arme atomique, ils l'ont balancé...[], Aucune raison ne justifie le massacre de civils, les gens ont la mémoire courte, la manipulation conduit au pire. Notre génération étais persuadée que cette force supérieure resterait une arme dissuasive. Le souvenir récent des atrocités auraient dû éviter un acte criminel de cette ampleur. L'évolution des hommes est une surenchère de progrès pour améliorer leur longévité, et dans le même temps de continuer à en assurer une extermination minutieuse".

    Je suis rentrée chez moi, comment dire, oui Hiroshima et Nagasaki, j'y ai repensé aussi. J'avais vu les images à la télévision comme on regarde un documentaire. Je ne l'ai pas vécue, mon cerveau avait archivé cet abominable pas de géant de l'histoire du monde....

     

    L'avenir...

     

    Merci papa.

     

     

     

     

  • Et si on se battait ?

    Les illusions sont toujours là.

     Il le faut.

    Elles se doivent de rester chevillées au corps.

    C'est important d'y croire.

    D'avoir la foi.

    Les valeurs, ça se défend.

    Aujourd'hui, surtout face à ce nouvel ordre mondial.

    Le virage de la décomplexion est passé.

    Les chevaliers de l'ordre nouveau sont sur une ligne droite.

    Ils avancent tranquillement.

    A nos arguments humanitaires, ils répondent terrorisme ou chômage.

    Tout est dit.

    A une autre époque, ils avaient choisi d'autres raisons.

    Les victimes changent.

    C'est tout.

    Se battre, ne pas laisser faire, dénoncer.

    Je ne renoncerais jamais à mes valeurs.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu