Avertir le modérateur

Nous

  • S'ENFUIR...OU MOURIR

    Un homme court, un bébé dans les bras,  sa main tient fermement un garçon d'une dizaine d'années, derrière eux, un autre enfant, seul, dans la course ou arrêté...

    Le visage crispé de ce père.

    Sa souffrance.

    Et cet enfant isolé, au milieu.

    Dans le wagon du métro, je ne distingue pas le texte, je regarde la photo du journal, par dessus l'épaule de mon voisin, sans aucune discrétion.

    Choquée, je ne parviens pas à détacher mes yeux de ce cliché.

     

    Le kénya.

     

    Tout a basculé.

    Je n'avais rien lu qui aurait pu laisser présager cette violence.

    Des tensions politiques, tout au plus.

    "On" lit tout et rien sur tout.

     

    Personne ne parle des enfants.

     

     

    Les enfants sont sages comme des images.

    Ils aiment tellement les regarder,

    les images.

    Celles qui passent dans les yeux de ces petits kényans,

    en ce moment,

    elles ne passeront jamais.

     

    Les hommes tuent l'enfance.

     

    Et nous nous regardons.

     

    Ces images là.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • L'ETAT C'EST NOUS

    L'exception française.

    La difficulté serait d'accepter l'évolution de notre système.

    Pas si simple.

    Notre gouvernement nous montre du doigt.

    Certains pays du monde reprochent notre immobilisme.

    L'enjeu politique des élections était axé sur la rupture de cette société.

    Il a fallu frapper fort  les esprits.

    "Assommer" les assistés des prestations sociales.

    Caricaturer pour marquer.

    Les chômeurs, les Rmistes, les malades, toutes ces catégories d'individus doivent se rendrent à l'évidence.

    Une évidence.

    Le système ne peut plus les supporter.

    L'Etat n'a plus les moyens "d'entretenir".

    Il a souvent été reproché "aux critiques" du nouveau gouvernement de ne pas laisser le temps.

    Pour une fois, un homme tente une autre politique.

    Du temps.

    Oui, mais voilà.

    L'Etat providence ne nous montre pas la voie.

    L'emploi est sinistré.

    La croissance est paralysée.

    Du temps.

    Les entreprises et la course aux bénéfices à court termes non réinvestis, c'est nous.

    Les délocalisations sans anticipation de leurs conséquences, c'est nous.

    ...

    Le trousseau de clés a été confié...

    A notre famille.

    Sans envisager...

    "Les fameux secrets de cette famille".

    Défaut d'anticipation...

     

    Secrets d'Etat.

    L'Etat et "Nous".

     

     

     

     

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu