Avertir le modérateur

J.Dray

  • De l'empathie ordinaire.

    Julien Dray, une nouvelle force de gauche en reconstruction, à la télévision.

    Un piège, on lui montre le reportage, rue de la banque.

    J'ai vu Julien Dray regarder les familles bébés aux bras, assises par terre, près des tentes.

    Rien, pas une phrase pour ces personnes.

    Pas d'excuse, pas pris en défaut.

    Pas de trouble.

    Pas une once de culpabilité à ne rien exprimer.

    Pas un mot prononcé sur la situation.

    Il enchaine immédiatement et pleure sur sa défaite.

    Julien Dray, une victime, un échec abominable et une tonne de travail de reconstruction.

    Une énorme tâche lui incombe. Une horrible histoire lui est arrivée.

    Julien Dray, le centre de ses préoccupations, c'est lui.

    Plus victime que lui, tu meurs.

    En sa qualité de pseudo-nouvelle génération, il a tancé les "éléphants" et leur immobilisme responsable du marasme.

    Julien Dray ne peut pas s'occuper des autres, "ils ont un sacré boulot" à accomplir.

     

    Je ne sais pas ce qu'ils feront.

    Ce que je sais, c'est qu'ils sont en travaux de rénovation.

    Les travaux sur des fondations pareilles sont d'ores et déjà inutiles.

     

    Déjà une voix en moins pour les prochaines élections.

     

    La mienne ...

     

    Enervée.

     

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu